Aquaserge, laissez les être (bons)

aq

Aquaserge vient de sortir un nouvel album début 2017, Laisse Ça Être. Depuis longtemps on aime leur musique, alors nous sommes allés les interviewer avant un concert parisien. On trouvait que c’était bien de leur parler de la langue française, eux qui excellent avant tout dans la composition musicale.

 

Au milieu d’une création frenchy riche et incroyablement variée, le groupe Aquaserge réussit depuis 2009 à creuser un sillon musical original, loin, très très loin des canons en vigueur dans la pop culture des années 2000. Leurs compositions s’étirent parfois sur plus de 12 minutes, des hors standards radio mainstream. Pas de casque intégral, pour travailler une image chic et futuriste. Des références prog, jazz. Des breaks musicaux groovy mais complexes. Une ambiance musicale totalement analogique à l’aire du home studio intégral et des compresseurs survitaminés. Soit, rien pour plaire a priori à la (future) ménagère de moins de 16 ans. C’est donc à coté des calculs et des stratégies enseignés dans les écoles de commerce que les membres d’Aquaserge font prospérer leur talent. Pourtant leur 5ème album, Laisse Ça Être, recueille l’enthousiasme d’un accueil critique et grand public inédit jusqu’à présent.

Envie d’écouter l’album ?

 

 

 

 
 

 

 

L’INTERVIEW

Début mars 2017, nous sommes allés à leur rencontre à la Maroquinerie de Paris, à l’occasion de la fête de sortie de ce nouvel album. Une salle qui affichait complet, belle récompense pour ce combo loin de leur base toulousaine.

Avant leur concert, juste après leur balance, Benjamin Glibert (guitare/chant) et Sébastien Cirotteau (trompette/percus) sont venus répondre à nos questions

Partie 1 : l’écriture et le chant en français.

 

Partie 2 : la création des structures musicales et l’origine du nom du groupe

 

 

Partie 3 :  la reprise du morceau de Chassol Les Oiseaux, les rapports avec La Souterraine et la question de fin  : « Quel mot français sauver ? »

 

 

BONUS : Le titre Les Oiseaux

par Martial Ratel et Fabrice Dedieu

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

deux × un =